Myanmar – Domaine et vignoble Aythaya

Aythaya a été le premier vignoble créé au Myanmar. Cette création a été à l’initiative d’un Birman, d’un Japonais et d’un Allemand ! Depuis sa création, plusieurs actionnaires se sont succédés. Le domaine est toujours géré par un Allemand M. Hans Leiendecker. Il m’a fait la gentillesse de m’accueillir sur le domaine et de me raconter son histoire mais nous avons également beaucoup parlé de la culture birmane et de son économie !

Le commencement

Le premier projet de vignoble a commencé en 1997, à peu près 100km de l’actuel domaine. A cause d’une guerre d’ethnies le projet a dû être abandonné. Il a été relancé en 1999 à l’endroit actuel.

200 pieds de vignes ont été plantés pour commencer grâce à l’aide de deux experts en vin allemand : l’un spécialisé dans la viticulture et le second dans la vinification. A partir de 2006 Hans Leiendecker a repris les rênes du domaine et est en charge de la totalité du domaine de la vigne à la vinification. Il est issu d’une formation viti-vinif en Allemagne et a été mainte fois récompensé pour son travail en Allemagne. A la recherche d’un nouveau challenge, il a saisi l’opportunité de développer les vins au Myanmar, il y a de ça 16 ans. Le domaine progresse d’année en année et il espère continuer ainsi.

Le vignoble

A Taungyi le vignoble est constitué de 8ha. L’expansion autour du domaine est difficile dû aux montagnes environnantes et à l’accès limité à la propriété pour des non-birmans. Ainsi Aythaya travaille avec des partenaires qui peuvent se situer à plus de trois jours de voyage du domaine. Ces partenaires sont à l’origine dans la culture de raisins de table. Ils se convertissent à la culture de raisins pour le vin. Hans a mis en place un système de formation au domaine et sur place pour leurs montrer les techniques de viticulture nécessaire pour faire pousser de la vigne et du raisin dans ces régions. Ainsi il met tout en œuvre pour obtenir les meilleurs raisins lors des vendanges. Il travaille avec des contractants pour 40ha.

Les principaux cépages cultivés sont le dornfelder, le sauvignon et le pinot noir. Au total 65 cépages différents ont été testés sur le domaine afin de vérifier leur capacité à fournir du raisin dans cette région. 8 ans sont nécessaires pour s’assurer de la fiabilité d’un cépage.

Le domaine.

Sur le site de Taungyi, nous retrouvons un chai avec des équipements importés d’Allemagne ainsi qu’un restaurant et bientôt un lodge pour accueillir des invités. Le restaurant est notamment l’un des plus connus de la région. En effet il n’est pas rare d’y croiser des politiques ainsi que des chefs d’entreprises importants. Le souhait des propriétaires est de pouvoir offrir une expérience à leur visiteurs en combinant le vin avec l’art de vivre épicurien : profiter d’un bon repas avec une vue splendide.

Les défis
Différence entre culture européenne et birmane.

En effet les notions de productivité, de rentabilité et de hiérarchie ne sont pas les mêmes entre les l’Europe et la Birmanie. Leur système économique est en cours de développement. La principale source d’argent est l’agriculture. Une famille a généralement quelques terres et la cultivent pour aller vendre sa récolte aux marchés de la ville. Ils existent cependant quelques grands groupes tels que Nivea mais l’économie du Myanmar est toujours basé sur l’agriculture. M. Leiendecker a donc essayé de mettre en place une organisation managérial afin de pouvoir rendre rentable le domaine.

Le climat

Le souhait initial de Hans était de pouvoir faire des vins biologiques. Mails, malheureusement, il a dû abandonner cette idée car l’humidité permanente rend la vigne très fragile aux maladies. En effet, même lors de la saison sèche, l’humidité est toujours présente et donc la menace de mildiou, par exemple, est constante. Il protège donc son vignoble environ 25 fois par an grâce à des produits importés d’Europe.

Changement climatique

Ce sujet est tout aussi présent à l’autre bout du monde. En effet ces dernières années Hans a remarqué aussi des changements dans les différentes saisons. La saison des pluies qui durait auparavant jusque fin septembre, a duré jusque mi-décembre l’année dernière. De plus la saison des pluies est caractérisées par des pluies mais éparses lors de la journée. Celles-ci peuvent, maintenant, trois/ quatre jours. Cette situation rend impossible l’aspersion des vignes et donc celle-ci est très sensibles aux maladies et donc met en danger les raisins et la future vendange.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Aythaya a su au cours des années s’adapter et développer son activité. Le domaine continue de progresser et d’offrir une réelle expérience épicurienne pour ses clients !

Qui sait, un jour je trouverai une bouteille Aythaya au supermarché !

Anne-Laure

2 réflexions sur « Myanmar – Domaine et vignoble Aythaya »

  1. Merci pour ce bel article, nous sommes ravis de continuer à nous informer sur la Birmanie et sur leur production. Bonne suite dans ton périple.

Les commentaires sont fermés.