Archives de catégorie : chili

Instant voyage – Chili

Il est temps de vous raconter le Chili ! J’ai passé trois semaines au Chili avec beaucoup de visite de vignes (je n’ai pas encore écrit la moitié des articles sur le vin) et j’ai pris mon temps dans beaucoup de ville !

Santiago

Capitale du Chili, Santiago est une ville d’environ 5millions d’habitants, qui ressemble beaucoup à une grande ville européenne! J’y suis resté deux jours. La pollution est également très présente ! La ville est constamment couverte d’un voile ! En deux jours je n’ai aperçu les montagnes qui l’entoure seulement une fois tellement la pollution est importante ! Santiago est une ville agréable avec plusieurs cerro (coline dans la ville) qui donne une bonne vue sur la ville !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Valparaiso

Ah Valpo (pour les intimes) est une ville tellement agréable ! J’y suis resté 6 jours ! Le top de Valpo c’est juste de se balader dans les rues et de se perdre (pas trop quand même car Valparaiso peut-être dangereux) !! J’ai commencé à faire une de mes activités favorites : trouver un parc au soleil et y lire en observant la vie du quartier !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vicuña et blog

Je suis allé ensuite dans la région du Pisco (article à venir sur le Pisco) ! Vicuña c’est la dolce vita ! C’est un petit village où il fait bon se ballader et prendre son temps ! J’ai également fait un tour en vélo de 18km pour visiter les alentours !

Mais cette ville a été aussi le moment de pause pour écrire mes articles ! Comme je vous l’ai dit cela prend du temps pour écrire un blog. En effet pour écrire un article et le publier il me faut entre 3h et 4h !

Il faut d’abord choisir ce que l’on va raconter et comment puis écrire en français et ensuite le traduire en anglais ! Pour publier les photos il faut que je les réduise car elles sont trop importante pour être supportée par le site donc après la sélection il faut modifier la taille ! Viens ensuite le temps de la mise en forme sur le site et la planification de la publication !

Toutes ces actions permettent donc de produire un seul article en 3h/4h ! Au total sur mon site on trouve actuellement 84 articles !

Cela concerne seulement la rédaction des articles  car un site internet ça s’entretient ! Il faut gérer les commentaires indésirables ! Je sais que certains d’entre vous ne peuvent pas commenter et je n’ai pas réussi à savoir d’où cela venait car pour moi tous les commentaires sont autorisés pour les articles ! J’espère que vous serez capable de commenter sur cet article ! 😉

San Pedro de Atacama et petite mésaventure

Dernière destination avant l’arrivée en Bolivie, je n’y suis pas resté longtemps car beaucoup trop cher pour mon budget et j’ai eu une petite mésaventure! En effet après 9mois de voyage, j’ai perdu mon appareil photo ! ☹ ! Heureusement pour moi dans la semaine j’avais enregistré toutes mes photos sur mon disque dur ! J’ai dû donc racheter un petit appareil photo pour la fin de mon voyage ! Cela ne m’a pas encouragé à rester à San Pedro, j’ai donc fui les mauvaises ondes pour partir ver Uyuni et son fameux salar mais ça c’est pour un prochain article !

Photos…ah ba non mes photos sont partis avec l’appareil photo!!

 

J’ai écris cet article à Lima au Pérou avant de prendre mon vol pour la Colombie ! Il sera publié lorsque je serai probablement à Carthagène à profiter des plages de la côte caraïbe !

La fin approche je rentre mi août en France donc il me reste un petit mois et demi pour profiter de cette superbe expérience alors je m’excuse d’avance si rien n’est publié régulièrement sur le site ! Au programme de cette dernière ligne droite : Colombie et California !

Je publierai à mon retour car j’ai appris encore bien plus au Chili sur les vins et j’ai aussi goûté du vin en Bolivie et j’ai visite un vignoble au Pérou !! Mais pas seulement du vin aussi des aventures en Bolivie et au Pérou

A bientôt

Anne-Laure

Viña Alpaltagua – Dégustation – Chili

Place à la partie dégustation des vins Viña Alpaltagua !

J’ai dégusté en tout 11 vins allant du vin effervescent, au blanc et rouge.

Je ne vais pas tous les décrire mais j’en ai choisi un par catégorie .

Alpaltagua – Costero – Extra Brut

Ce vin effervescent est fait selon la méthode traditionnelle.

60% Chardonnay, 40% Sauvignon

Les raisins sont issus de la région de San Antonio qui est à proximité de l’océan Pacifique.

Le vin a été fermenté 6mois sur ses lies afin d’apporter du gras mais également de la fraicheur.

Nez : frais et aromatique

Bouche : structure du Chardonnay avec des aromes de pomme et la fraicheur minérale du Sauvignon.

Sauvignon Blanc Gran Verano – 2017

Ce vin est un assemblage de sauvignon provenant de la région de Curico et de Maipo.

Nez : floral

Bouche :  ronde avec une fin de bouche sur la fraicheur avec des notes de citron et une belle longueur.

Cabernet Sauvignon – Apaltagua Signature – 2015

Ce cabernet Sauvignon vient de la région de Maipo avec un terroir constitué de roches et de calcaire. Les vignes sont également balayés par les vents des montagnes qui apportent de la fraicheur.

Nez : harmonieux sur le fruit rouge avec une légère note de bois

Bouche : équilibre parfait entre le tannin, les arômes fruités et les notes boisées le tout avec une belle longueur en bouche.

Voici en pêle-mêle quelques photos en extra de Viña Alpaltagua et si vous n’avez pas lu mon article sur Viña Apaltagua je vous invite à le lire! 🙂

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A bientôt pour encore d’autres visites intéressantes!

Anne-Laure

Viña Alpaltagua – Chili

J’ai eu la chance d’être reçue chez Viña Alpaltagua par l’œnologue principal Pablo Barros dont le contact m’a été donné par un client !

Ce fut l’une de mes visites les plus intéressantes jusqu’à présent !

Je ne peux pas tout retranscrire car sinon l’article serait beaucoup trop long mais je vais vous parler de l’histoire de la Bodega, de la culture en espalier et un exemple de culture de Sauvignon Blanc.

Histoire

Viña Alpaltagua a été créé en 1995. Son chai est basé à Santa Cruz dans la Colchagua Valley. Cependant elle possède au total 400ha réparti sur différentes régions : San Antonio, Cassablanca, Maipo, Colchagua, Curico vallée, Maule vallée.

Elle cultive aussi bien des cépages blancs ( Sauvignon blanc, Chardonnay, Sauvignon gris, Marsanne, Roussanne, Riesling, Pinot gris) que des cépages rouges (Carménère, Cab Sauvignon, syrah, Cabernet Franc, Petit Verdot, Pinot Noir, Malbec,…).

A l’année la bodega produit environ 300 000 caisses de 12 donc 3 600 000 bouteilles par an. Ceci représente environ une bodega de taille moyenne pour le Chili (ndlr Concha Y Tora la plus grosse bodega du Chili possède plus de 8000ha et produit 30 millions de caisse de 12 en 2012).

Apaltagua a une autre production qui consiste dans la culture d’oranges, de pommes grenade et de prunes.

Vignoble La Pancora

Pablo a eu la gentillesse de m’emmener plus au sud de Santa Cruz pour visiter leur principal vignoble de Sauvignon Blanc qui se situe dans la région de Curico Vallée.

Ce vignoble est le premier vignoble acheté pour former Viña Apaltagua. Il est entouré de montagnes ce qui crée un climat idéal pour la culture du vin.

De plus ce vignoble est en développement durable avec l’utilisation de solution naturelle pour traiter les vignes.

Conduite de la vigne : la technique de l’espalier

Dans ce vignoble, ils appliquent deux types : espalier et gobelet

Pour effectuer le système d’espalier, les premiers sarments sont  taillés de tel sorte qu’ils ont une hauteur de 2m ou plus, ci-dessous pour mieux vous rendre compte (pour info je mesure 1m75)

Ce système a plusieurs avantages :

  • Il permet de protéger les raisins du rayon du soleil et donc d’avoir des raisins avec une peau plus tendre donc des vins frais et fruité
  • Ce système permet également un meilleure rendement par pied de vigne donc plus de vin

Mais il a aussi des inconvénients :

  • La qualité de ces vins est souvent remises en cause car le rendement est privilégié sur la quantité.

Cependant à Apaltagua ils ont choisi le juste milieu c’est-à-dire de tout de même effectuer une taille plus importante afin de limiter le rendement élevé et d’obtenir des vins plus concentrés en arôme.

Pour vous donner une idée des différentes pratiques, je vous invite à consulter le site suivant :

https://www.vignevin-sudouest.com/publications/fiches-pratiques/avantages-inconvenients-systemes-conduite.php

Sauvignon Blanc

Je vais vous décrire un peu la conduite de la vigne sur le cépage Sauvignon Blanc chez Apaltagua et dans le vignoble de la Pancora.

Comme vous pouvez le constater, la vigne est conduite à la verticale car on recherche des vins plus concentrés en arôme. De plus le sol est assez pauvre puisque constitué de roches. Ainsi une conduite de vigne en vertical s’adapte mieux puisque le rendement va être plus faible et ainsi la vigne ne va pas s’épuiser en s’approvisionnant dans le sol.

En ce qui concerne le feuillage, celui-ci est laissé assez dense puisque l’on souhaite procurer de l’ombre aux grappes afin que celles-ci ne subissent pas trop les rayons du soleil ! C’est un peu comme nous, on se protège face aux UV du soleil ! De plus comme expliqué plus haut, cela permet également de produire des vins plus frais.

Quant à l’irrigation, elle est effectué grâce au goutte à goutte. Ainsi l’irrigation est contrôlée. En effet les trous se situent tous les 50cm sur le câble d’irrigation. Ceux-ci délivre 2L d’eau par heure. On compte deux trous par pied de vignes donc elle reçoit 4L d’eau par heure. Concernant l’apport d’eau, aucune réglementation n’est appliquée au Chili. Connaître la quantité délivrée est très importante notamment lorsque l’on souhaite que la vigne soit en stress hydrique.

Le stress hydrique, pratiqué juste avant les vendanges, permet de finir la maturation des grappes. Mais attention celui-ci doit être appliqué  avec précaution car il peut avoir des effets dramatiques sur la vigne. En effet, en France, nos vignes ne sont pas irriguées et le stress hydrique est dû aux fortes chaleurs. Nous n’avons pas de moyen de le contrôler. Donc cela engendre de graves conséquences sur les vendanges: réduction du volume, augmentation du degré alcoolique (réglementé par les appellations), augmentation de l’acidité,…

J’espère que cela vous en apprend un peu plus sur l’influence de l’homme sur la vigne pour produire les vins qu’il souhaite !

Je vous laisse sur cette partie un peu technique et vous donne rendez-vous pour la dégustation des vins d’ Apaltagua !

A bientôt

Anne-Laure

Vin au Chili

AinsiAprès avoir traversé les Andes, à partir de Mendoza, me voilà arrivée au Chili !

Avant de vous parler de mes visites, voici un article qui vous donnera une vue d’ensemble du vin au Chili !

Quelques chiffres

  • 8ème vignoble du monde (214 000ha)
  • 8ème producteur du monde (10,1millions d’hectolitre)
  • 15ème consommateur de vin au monde (14,7L par pers par an)
  • 4ème exportateur mondial (9,1 millions d’hectolitres, 90% de la production chilienne)

Source : https://dico-du-vin.com/chiffres-cles-2016-2017-de-la-vigne-et-du-vin-dans-le-monde/

Les régions chiliennes

Le Chili compte 6 grandes régions viticoles :

La vallée de l’Elqui

La vallée de l’Elqui acceuille le vignoble le plus septentrional du Chili, dans la cordillère à environ 70 km à l’est de La Serena. Son climat chaud et sec, semi-désertique, donne des conditions idéales à la production de raisin sucré comme le muscat et le torontel. La vallée de l’Elqui est donc devenue la région du pisco.

La vallée de l´Aconcagua

La surface viticole cultivée est de 214 hectares. La vallée de l´Aconcagua est plate, s´étend de la Cordillère des Andes à  l´Océan Pacifique.

L´altitude moyenne est de 1500 mètres. Le climat y est méditerranéen, avec des températures maximales de 30°C l´été, de 14°C en moyenne sur l´année, alors que durant l´été l´amplitude thermique varie entre 15°C et 20°C, favorisant ainsi l´accumulation de sucre dans les grappes.

La vallée de Casablanca

Cette zone se caractérise principalement par sa grande production de Chardonnay. La surface viticole cultivée est de 1593 hectares. Cette vallée est située au bord de la côte pacifique, à une altitude n´excédant jamais 400 mètres. L´influence océanique est très marquée (brises maritimes), avec des températures de l´ordre de 25°C l´été, et de 14°C pour le reste de l´année.

La vallée du Maipo

En suivant le fleuve Maipo, on trouve la région vitivinicole la plus ancienne du Chili. La surface cultivée est de 5904 hectares.
Le Maipo est une vallée transversale s´étendant de Ia Cordillère des Andes à l´Océan Pacifique, d´une altitude moyenne de 1000 mètres à l´est et de 500 mètres à l´ouest.

La vallée de Curico

Située à 200 km au Sud de Santiago, la vallée de Curico comprend les vallées de Lontue et de Teno. Elle compte 10198 hectares plantés, principalement dans la plaine centrale.

La vallée de Maule

C´est la plus grande région vitivinicole du pays. Les zones cultivées représentent 15812 hectares, avec près de 9000 hectares de cépages blancs. Le reste correspond aux cépages Pays et aux cépages rouges. Ceux-ci représentent environ 30% des cépages totaux du Chili.

Terroir

Cet important terroir viticole trouve son identité  dans de grandes vallées nées de l’effondrement des Andes dont les sols, relativement pauvres, sont un mélange d’argile, de pierres et de cailloux roulés.

Climat

Le Chili est situé sur la côte ouest de l´Amérique du sud, s´étirant sur plus de 5000 kilomètres du nord au sud, mais seulement entre 90 et 400 km  d´est en ouest.

Ainsi la situation géographique procure des conditions favorables au développement de ces cultures malgré des sols relativement pauvres.

Caractéristiques
  • Climat de type méditerranéen
  • Précipitations concentrées lors de la période hivernale, et longue saison sèche débutant à la fin du printemps pour se terminer à la fin de l´été.
  • Amplitude thermique élevée, avec des températures supérieures à 30°C le jour durant les mois d´été, et diminuant de 15 à 20 °C la nuit.
  • Ensoleillement important.
  • Relative humidité (55 à 60 %) au cours de l´été.
  • Extension des cultures et de la période de maturation.

Toutes ces caractéristiques encouragent une intense activité de photosynthèse de la vigne pendant la journée, alors que les changements de températures nocturnes lui procurent un repos nécessaire. Cette combinaison aboutit à des conditions idéales pour la maturation et la constitution de grappes homogènes.

 

J’espère que cela vous donne une bonne idée du vignoble chilien !

 

A bientôt pour plein de visites de bodega !

Anne-Laure

 

Source : https://www.le-cartographe.net/index.php/dossiers-carto/amerique/77-vinchili